Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 septembre 2009

Paquetage

valiseparfaite.jpg

Crédit image: http://wouldliketo.blogspot.com/

Ca ne m'étonne plus que l'on dise

 « con comme une valise »,

 j'ai tout éparpillé mes nippes sur le sol

et je suis hébétée devant

 the mont,

incapable de choisir ce que je vais emporter

soooooous le soooooleil...

 C'est que j'ai de gros soucis, tu sais...

 J'admire,

je m'émerveille même,

devant les gens méthodiques qui savent faire leur malle.

Moi,

je m'évertue toujours à emporter des effets superfétatoires,

des frusques importables qui pendillent dans mon placard depuis des lustres

sans même que je les regarde

et qui deviennent incontournables les jours de partance.

C'est quand même assez extravagant

de passer sa vie en 501 et en camarguaises avachies

et d'empiler des fourreaux et des paires de twelves dans sa valoche

comme on si on allait dîner chaque soir chez l'ambassadeur.

 

Le voyage ouvre en moi des pans entiers  qui me sont inconnus,

 et sur le départ,

il y a toujours  ce désir de me sophistiquer, 

de dégager ce versant de demi-mondaine

et de faire un peu poule...

Comme si une fois passé Lyon

ma féminitude allait exulter

et que d’un coup mes converses

 elles allaient muter en cuissardes d’Arielle Dombasle…

 

C'est dingue les rêves Bouton, c'est dingue !

Devant tout ce vide,

mon vieux Chéri,

il me dit que c'est mon omelette aux truffes qui fait de moi une femme...

(Et que Arielle, elle est bien top chétive)

Je fais quoi Bouton, je le crois ?

Mais...

Je mets quoi dans ma valise ?

Je mets quoi ?

                                           

VVallise.jpg

                                               

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Bavardages | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.