Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 septembre 2009

Yéti

 

 

Je sais pas si c'est un coup des marketeux

pour relancer le tourisme dans les Pyrénées,

mais c'est qu'il s'en passe

du coté de Saint-loup-lès-Luchon...

Figure toi qu'un yéti a été aperçu aux alentours du bled

et que depuis les villageois

ils ne dorment plus trop sur leurs deux oreilles

vois-tu...

Le maire un peu désemparé,

a lançé un appel à témoin sur la porte de sa mairie

et en récompense il offre son cochon Guigui

à la personne lui donnant le témoignage

le plus probant sur la créature...

T'imagines que l'histoire

s'est répandue comme une trainée de poudre...

Un jeune parisien en vacances dans le coin

a même crée un groupe sur Facebook

"Un yéti contre un cochon".

Si tu veux participer au concours ne te gêne pas,

y'en a qui disent que c'est vachement attachant un goret!

Un journaliste, Eric Kassaba s'est offert un remake de Tintin au Tibet

et a décidé de mener l'enquête.

Il a même réalisé un micro-trottoir

où on le voit interviewer

un couple qui a pu apercevoir l'abominable homme de neiges!

http://ekassaba.wordpress.com/

                                                                 

Sur le coup j'étais vachement sceptique,

mais lorsque j'ai lu que  l'info était relatée dans la presse nationale

et que 20 minutes s'était emparée du scoop,

j'ai un peu retouné ma veste.

C'est une histoire de ouf,

le yéti passant toujours au même endroit sur la grande route,

figure toi que le maire a décidé d'installer un panneau,

genre "Gare au Yéti".

Alors là je me dis que le chef du village il est frappa-dingue,

où il est hyper clairvoyant

et il prend les devants!

J'te jure que c'est pas des salades,

si tu m'crois pas vas mater la vidéo du journaleux sur son site!

                                                                  

J'imagine la panique dans le patelin.

En même temps braver le colosse contre un pourceau,

même si on aime la cochonnaille

c'est quand même pas grassement payé,

faut bien admettre!

Ca doit être le branle-bas de combat dans les chaumières.

J'suis prête à parier que les bonnes femmes

 sont en secret toutes émoustillées

à l'idée de se faire culbuter

de croiser le vigoureux!

J'te donne des news si jamais, je viens à en savoir plus...

Article Sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Influence | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.