Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 octobre 2009

La vie en jeu

 

 Peut-être penses-tu

que je m'abandonne

un peu trop facilement

aux billets sponsorisés ces derniers temps...

Tu n'as pas tort,

non pas que je sois bassement mercantile,

mais la véritééééé,

c'est que c'est quand même super attractif

ces petites bafouilles rédigées en 5 minutes

et qui font tomber les biftons...

J'ai peut-être vendu mon âme au Diable,

en revanche,

sur le papier qui m'a été proposé aujourd'hui,

je ne toucherai pas un kopek...

Ca n'est pas mon côté aumônière

qui me pousse pour autant à rédiger, 

tu sais moi les mignonneries

c'est pas trop ma tasse.

Il se trouve que la cause en question

me va directement au coeur.

Quoi?

Bin ouais j'ai un coeur!

Certes,

 il n'est plus de toute première jeunesse

mais les coeurs délabrés à force d'avoir été écartelés,

sont,

c'est prouvé,

formellement plus vulnérables.

A mon âge,

tu as déjà porté en terre bien des potes,

des cousins,

des frères

qui se sont atomisés sur le bord de la route.

Et, tu ne t'y ais jamais fait.

Avec ton chagrin, 

avec ta désespérance,

tu t'ais vu  t'épouvanter devant l'inexorable.

Devant des mères syncopant sur le tombeau de leur fils,

des enfants interdits à la vue des larmes;

des épouses les yeux perdus dans ce qu'il peut rester de la vie...

Tu étais là.

Seulement dans la meute.

Tu accompagnais.

Tu prenais part.

Mais au fond de toi,

sans même oser regarder le chagrin en face,

tu implorais.

Tes gamins sont eux aussi en age de conduire des bolides.

Et ils se tiennent pour invincibles.

Dès qu'ils se s'éloignent,

tu te soumets au venin de l'expectance.

De cigarette en cigarette,

de signe de croix en signe de croix,

de rituel en rituel,

tu attends...

Tu fais le pied de grue,

accoudée à la fenêtre guettant dans la nuit la moindre voiture,

en suppliant que l'impityable faucheuse

ne chope jamais tes petits.

Mais prier,

implorer,

s'agenouiller

ne sert à rien.

Ce qu'il faut leur enfoncer dans le caisson bien profond à nos moujingues,

c'est que le seul copain du destin,

c'est la prudence.

La jeunesse, c'est une question de bol.

On la sillonne

ou

on l'enraye.

Je m'incline devant le dévouement

de la Prévention Routière 

qui depuis 50 ans a fait un boulot remarquable.

Pourtant,

même si des milliers de vies ont déjà été épargnées,

il reste beaucoup à faire.

La France détient la triste performance en Europe

du nombre de jeunes de 15-24 ans tués sur nos routes.

Oui, c'est glaçant!

Si l'asso Prévention Routière touche aujourd'hui

1,6 million d'enfants et de jeunes

par ses actions de formation et de prévention

(piste d'éducation routière, Opération Capitaine de Soirée, sensibiliation dans les écoles...)

ce qu'il faudrait

c'est pouvoir former l'ensemble des 9 millions de jeunes

les plus exposés aux dangers de la rue et de la route.

A cet effet,

la Prévention Routière,

de mèche avec les grands médias et les entreprises de premier plan,

lance une campagne médiatique exceptionnelle, baptisée

 "La Vie en Jeu "

afin de sensibiliser l'opinion et de collecter des fonds.

Des millions de cartes "La Vie en jeu",

correspondant à un don de 2 €

 (c'est ce qu'il faut pour former un jeune)

 vont être diffusées

 via les relais de presse et les grands réseaux.

Pour vous encourager à vous bouger l'oignon,

ces cartes vou donneront droit à une tombola,

pour gagner des places de match,

une rencontre avec le parrain de l'opé 

Karim Benzema 

des chaussures de foot

et des jeux Fifa 2009.

 

 Le Parcours "la Vie en jeu"  :

un grand circuit ludo-pédagogique de 30 mn sur le thème de la prévention.

Chaque fois qu’une personnalité arrive dans l’école,

on lance une nouvelle équipe.

Chaque équipe se soumet aux différentes épreuves :

circuits vélo, questions Quiz, fresque.

 

Alors achetez des cartes,

et faites tourner l'info autour de vous.

2€

pour apprendre à un jeune les automatismes

qui lui sauvront peut être la vie.

Pour que l'on continue à seriner nos mômes,

qu'on leur enseigne les rudiment de la prudence,

de la vigilance.

 Une animatrice accompagne l’événement et les équipes :

Anette Burgdorf


La piste de Prévention Routière :

une piste vélo, avec des obstacles, des reliefs…

Animé par les bénévoles de l’association Prévention Routière

et à parcourir en équipe


Le jeu 1, 2, 3 Roulez ! : sur un grand écran

La fresque des people :

une grande fresque,

réalisée par un artiste avec les enfants et les peoples

autour du thème de la prévention routière …

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Influence | Commentaires (4) |  Facebook | |

Commentaires

Merci Pascale pour ce billet.
Faut dire aussi que c'est cool de prendre les transports en commun, tu prends moins de risques, et tu pollues moins.
Parce que même en étant super prudent, on est jamais seul sur la route.
Je trouve que la taxe carbone devrait servir à baisser le prix des transports en commun, et être plus incitative, parce que c'est une chose qu'au fin fond de la cambrousse tu sois obligée d'aller bosser en bagnole, c'est une autre chose tous ces parigots que je vois prendre leur caisse pour aller bosser, aller au resto ou faire les boutiques.
Ouais, le métro et le RER ça pue du cul, mais au moins tu peux lire un bouquin, et tu risques pas de te applatir entre deux camions.

Écrit par : Bianca | 06 octobre 2009

Tu penses bien qu'avec mes dernières péripéties automobilesques, ce billet me parle plus que jamais! Pardon de te donner autant de souci, ma cata ;)

Écrit par : Constance | 08 octobre 2009

Au fait Bianca, je ne savais pas que tu étais devenue écolo.
Décidémment, tu m'étonneras toujours!

(Sinon, je viens d'avoir ton message FB seulement maintenant, il ont bloqué mon accès pour maintenance au moins une semaine. Ce n'est donc pas du tout parce que je ne t'aime plus que je n'ai pas encore répondu ;)

Écrit par : Constance | 08 octobre 2009

@ Constance: Oui bin, pour l'Amour du Ciel, sois prudente...

Écrit par : Charogne Stoned | 09 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.