Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 janvier 2010

Que fait le participe passé entre deux que ?

sms-sarkozy.jpg

Salut l’internet,

Je suis en plein désarroi.

J’ai reçu tout à l’heure un sms du rejeton d’une de mes amies et depuis, je suis toute engourdie,  terrassée par une espèce de  chamboulement morbide, que je me demande si le monde il se barrerait pas un peu en couilles…

 

Waouh ! L’autre !

 

D’autant qu’il m’en faut autrement pour m’effrayer.

 

Mais là, le sms il est seulement énorrrrrrme, que même si t’es de nature hypra open, tu ne peux esquiver la vaste problématique qu’il soulève…

 

 

Peut être que je suis vachement conventionnelle comme fille, je me suis dit dans mon for.

 

Je te colle le texto en question, pour que tu puisses apprécier par toi-même, la portée du carnage !

 

«G la N Savapa 2 dir a ma mR ke tu ma vu en vil !

Moa j’tien a t signalé ke m1tNan on sé dispuT é Lckc C cho

T pa 5pa »

 

 

 

Vlà quand même quoi !

Ok le français est une langue vivante et dès lors, si vivre sous-entend, se démancher, nous sommes posés.

 

Le message, j’ai du le relire dans les 20 fois, à voix haute avant de translater.

Une fois que j’eus percé tous les arcanes du tapuscrit (soit, 5 Marlboro Later !), j’ai culbuté dans le détraquement le plus total…

 

C’est quoi ce bordel avec l’orthographe, dis –moi.

Tout le monde parle de la simplifier mais comment refondre la grammaire sans corrompre la traduction intacte, sans altérer la façon de penser la langue ?

 

Comment ? Oui, comment, je te le demande car à l’heure qu’il est je n’ai encore point de réponse, je suis un peu charette rapport que j’ai promis à mon vieux chéri de lui accommoder quelques restes… (pour le dîner j’entends, vieux salace…)

 

Accorder des participes, conjuguer un verbe convenablement c’est du basique.

Il est indiscutable que les verbes s’accordent avec leur sujet, que les pronoms ont un genre, que les adjectifs ont des pluriels. (ou non)

Mais ou et donc or ni car.

On ne peut appréhender l’abstraction du monde sans ce contrôle.

C’est par l’orthographe que la pensée se désembrouille, d’où précisément la bouillabaisse dans ma réflexion lorsque j’ai reçu la bafouille du petit bâtard illettré.

 

Ca rime à quoi ce bousillage volontaire de l’orthographe ?

En 10 ans le niveau en français s’est effondré, si bien que les correcteurs du bac ont la consigne de ne pas sucrer plus de 2 points pour l’orthographe. (et peut être qu'au CAPES aussi!)

Y paraîtrait que les jeunes ne connaîtraient plus que 2000 mots.

C’est quand même 10 fois plus qu’un Chihuahua !

 

 

Je sais, c'est moche.

Mais le plus malheureux dans tout ça, c'est que les disciples de ce nouveau jargon n'expérimenteront jamais l'amour.

Oui, j'ai bien dit l'Amour.

Tout à fait Thierry.

Parce vois-tu, il n'y a pas d'amour sans lettre d'Amour...

 

Je file... Mon rata est tout froid, c'est malin.

 

 

j'reviendkej'pe...

 

 

sms.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Fo ke taprene, 6non té 1 naz

Écrit par : Bertrand D | 26 janvier 2010

Fo ke taprene, 6non té 1 naz

Écrit par : Bertrand D | 26 janvier 2010

tres bon papier A+

Écrit par : jean michel nike | 26 janvier 2010

J'adore et j'approuve (tu le sais, que mon métier, c'est corriger les fautes ?) !
"10 fois plus qu'un chihuahua" : mais tu oublies de dire que le chihuahua, lui, au moins, il les écrit correctement, les mots.

Écrit par : La vie (où est le) mode d'emploi (?) | 27 janvier 2010

Economie! Voyons Pascale! Forfait oblige! S'il écrit sa p'tite bafouille en respectant l'orthographe ça lui coûterait 2 textos!

Écrit par : Chrystel | 27 janvier 2010

Putain, tu m'étonnes !! Et encore, toi c'est un gamin qui t'a envoyé ça, moi c'est ma mère qui me cause SMS dans mon portable. La dernière fois, je l'ai enjointe de surveiller son langage. Faut pas déconner !

Écrit par : MmeD | 27 janvier 2010

ÉCONOMIQUEMENT on reviendrait au langage des primates et de leurs besoins en passant par 10 idéogrammes ex:j'ai soif=idéogramme coca cola;j'ai faim=mac donald;je me sociabilise=face book ;je pense=microsoft etc...Mais même si le cout économique façonne le langage des SMS ,une extension existe dans le langage articulé,et sur face book qui économiquement ont des couts quasiment nuls . Économiquement on mondialise, puis on normalise,et rationalise détruisant les particularismes et donc "l'homme pensant " ,qui ne vaut que par son unicité .Reste à observer son caractère inventif qui ne manquera pas de déboucher sur des créations ,en attendant une nouvelle invention économiquement plus rentable.

Écrit par : Claude | 27 janvier 2010

@BertandD: Ardilecor1cou! 2foi c tro cour...;))

@Jean-Michel Nike: Toi tu me flattes, comme t'es là, t'as envie que je te fasse un bon gâteau!!!

@La vie(où est le) Mode d'emploi: T'as raison saucisson et le chihuahua il est polyglotte luiiiii....
Cela dit qu'une grammairienne comme toi, adorrrrre ce billet, me voilà empourprée pour la soirée...

@Chrystel: Non, non, non et non... FB, MSN, c'est gratos et ça les réconcilie pas pour autant avec la syntaxe.... C'est pas bien, je sais mais j'ai ce sale défaut de juger les gens (et les enfants aussi!) à leur orthographe...
Peut être que c'est pour ça que j'ai pas d'amis!!!! Bisous ma chérie...

@Mme D: Ah elles sont marrantes elles... Elle nous ont claqué le Bescherelle et le Bled à la tronche et maintenant elles régressent les daronnes!!!

@Claude: Ouais, on est dans l'ère du son, et faut bien reconnaître qu'il est fédérateur le langage!
Ch'uis une vieille conservatrice, en fait...

Écrit par : Charogne Stoned | 27 janvier 2010

Chére Madame Charogne ,il se niche ou ton cénacle ?

Écrit par : Claude | 27 janvier 2010

Claude: Où? Ici, en dehors d'ici hélas, plus personne ne m'écrit... C'est triste, tu vois...

Écrit par : Charogne Stoned | 27 janvier 2010

Quand mon frère écrit les mots entiers et sans faute, je le soupçonne d'avoir fait un copier-coller!

Écrit par : Fanny | 12 février 2010

Les commentaires sont fermés.