Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 mars 2010

Heure d'été

pieds.jpg

Comme tu sais, ce week-end on va changer d’heure.

On dit que certains vont être grave perturbés

Les bébés, les vieux,  et même les vaches laitières !

Y paraîtrait que la Rouge Flamande donnerait moins de lait, dès lors qu’on avance nos montres.

Ouais…

Perso, j’adore l’horaire d’été ;

Plus que tout je raffole des soirées en terrasse avec leurs interminables apéros.

Je raffole de la terre réchauffée que je sarcle avec mes mains.

Je raffole du crépuscule, quand je patauge dans l’eau parce que l’envie m’a pris d’ablutionner les fleurs.

Je raffole de l’aurore, lorsque j’allume ma première Benson Marlboro (Pardon Constance) et que la rosée mouille mes pieds.

 

Mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain, c’est que, c’est de mes pieds dont je suis venue te causer !

Figure-toi que, comme chaque année me revoilà dans le 36ème dessous et tu serais bien aimable de m’aiguiller, toi le gens de l’Internet d’en haut.

 

Voilà :

 

J’ai traîné tout l’hiver mes arpions dans mes veilles camarguaises avachies et même si j’ai pris soin de les astiquer, (mes yèpes pas mes camarguaises !)  de les polir, de les gommer, de les poncer, de les hydrater, de les masser ;  (je suis une vieille coquette !) force est de constater que j’ai le pied blanc.

Voire horriblement blanc !

C’est simple lorsque je les trempe dans mon bidet à l’émail immaculé, il m’arrive de les perdre de vue quelques secondes…

Je te raconte pas l’angoisse !

 

Ils sont si blancs que même Feu Michael Jackson, grand adepte des peaux chaulées, aurait freiné des quatre fers en les déshabillant !

 

Dès lundi, je remballe chaussettes et camarguaises et je délivre mes pieds.

Le malheur c’est que, pour des pieds, rien n’est plus laid que la blancheur laiteuse, fussent-ils chaussés de Louboutin.

 

Si je veux soupirer devant mes petons tout dorés, je fais comment je te demande ?

C’est toi, gens de l’Internet d’en haut ma planche de salut.

 

Tu m’épargnes bien sûr les mi-bas, l’auto-bronzant, les  UV où tu dois garder tes pinceaux pointés pour qu'ils soient bien parallèles à tes mollets, le week-end à 2000 boules, le week-end gratos (je bosse moi Madame !)

 

Je t'embrasse, tiens.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Bavardages | Commentaires (12) |  Facebook | |

Commentaires

heu a ce qui parait tremper les pieds dans un bain de bulot anesthesié en chantant du stone et charden ça marche

Écrit par : jacinthe | 24 mars 2010

Genre je fais comme si j'étais à la mer donc je n'oublie pas de mettre du sel dans l'eau et je chante il y a du soleil sur la France par exemple!
Si j'étais sûre que mes pieds ils allaient ressortir bronzés j'serais capable de les faire mariner avec des arraignées!!!
;))

Écrit par : Charogne Stoned | 24 mars 2010

j ai vérifié le prix des louboutins,bin t en as quand meme deux pour le prix...

Écrit par : jmnike | 24 mars 2010

Serait-ce un façon élégante de me faire remarquer que j'ai oublié un "S" à Louboutin, gros salopard?
J'ai pas le courage de me reconnecter au blog et de corriger ce soir!
Vois-tu, elle est un peu Stoned, Charogne ce soir:)))

Écrit par : Charogne Stoned | 24 mars 2010

je vois je vois,tupper?pas de S sur un nom propre non?

Écrit par : jmnike | 24 mars 2010

@JMNike: Dès potron minet, j'ai vérifié la règle du pluriel des noms propres:
Les noms propres se mettent au pluriel, s'ils désignent:
*Certaines familles royales, princières ou illustres de très vieille noblesse.
Donc maintenant reste à savoir d'où descend Louboutin!
Je serai quand même tentée d'écrire: "Dans ma valise, j'ai mis mes Louboutins, mes Damart, et mes Fabio Lucci!"

C'est dingue, même la grammaire a ses codes de frime!

Écrit par : Charogne Stoned | 25 mars 2010

T'es fou, toi, c'est quoi le problème des pieds blancs ? C'est trop beau, les pieds blancs qui sortent de l'hiver, du moment que tu les as bien traités, graissés tout ça pendant la vilaine saison. Ils bronzeront au fur et à mesure que le soleil leur tapera dessus, c'est la natuuuuure.
Moi, j'ai déjà jeté toutes mes chaussettes, et acheté des ballerines, des rouges (obligé) et des argentées (mon Jicé déteste).
A part ça, ché pas pourquoi, je te vois bien apéroter interminablement en terrasse (oh, que j'aime, moi aussi), mais sarcler de tes mains la terre réchauffée... pf... j'y crois po.

Écrit par : La vie (où est le) mode d'emploi (?) | 25 mars 2010

Les pieds blanc je fais un total rejet! A ce point là, c'est grave!!!!
Sinon, que je sarcle la terre avec mes mains je te le jure, c'est la vérité! Ch'uis un paysan, dans mon âme...;))

Écrit par : Charogne Stoned | 26 mars 2010

J'ai le même problème, une peau qui reste obstinément blanche. L'année dernière, je l'ai boostée avec des gélules de préparation au soleil (qu'on trouve en pharmacie) et ô miracle, j'ai terminé l'été avec un semblant de couleur (pieds included).

Écrit par : Frédérique paresseuse | 30 mars 2010

Les pieds et les mollets, je crois que c'est le pire à faire bronzer!

Écrit par : Charogne Stoned | 01 avril 2010

J'ai une idée : tu sarcles la terre avec tes pieds, comme ça, y seront marron. Pas cool, ça ?

Écrit par : La vie (où est le) mode d'emploi (?) | 31 mars 2010

Oui mais il faut sarcler tous les jours alors? Pfff! ça va, c'est pas trop de boulot!

Écrit par : Charogne Stoned | 01 avril 2010

Les commentaires sont fermés.