Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 septembre 2012

Vacances à la Grecque...

 

doctimythologiegrece1bis.jpg


 

doctigrece1.jpg

Crédit photo:http://www.tamagochan.fr/2010/09/pendant-mes-vacances-grecques.html

Les journées sont parfois longues et même si je profite de cet intervalle de requinquage pour forcir un grain mes connaissances, il y a quand même des moments où je laisse flâner mes ingénieux neurones et tu sais quoi?

C'est bon.

De temps en temps, j'allume le poste de télévision et je vis ma vie par procuration. (C'est mon côté Jean-Jacques Goldman)

Hier, après le prime de PBLV, pas encore assez abêtie, j'ai zappé pendant des heures en quête d'un machin bien pourri pour chercher mon sommeil.

Y'avait tout un ramassis de vilenies au programme et  le triage n'a pas été une sinécure.

En fin de compte,  après moult errements, j'ai enfin trouvé le Graal, à savoir " Les Ch'tis à Mykonos"

De l'artillerie lourde, du gros calibre que t'as même pas idée...

Le concept?

Offrir des vacances de rêve à des beaufs incapables de les apprécier.

Des beaufs, y'en a partout, à Paris, à Marseille, à Tokyo et peut être même à Oulan-Bator.

Mais t'as beau faire les beaufs du nord, c'est le fin du fin tant ils sont uniques de l'attitude.

A la TV, ils adorent se foutre de la gueule des Boyaux Rouges et des émissions qui font passer les cht'is  pour des beubeules on en ramasse a à la pelle.

Pour le coup, "Les Ch'tis à Mykonos", c'est un peu à part.

Si t'aimes mieux, on est loin du béotisme  de Dany Boon, dont le film m'a toujours fait dire qu'il ne connaissait pas sa région sur le bout de ses doigts. 

Ce qui est plus subtil avec nos jeunes touristes hélléniques, c'est que la production n'a pas cherché la parodie absolue,  et du coup elle tapé dans le mille.

Les joyeux boute-en-train s'appellent, (entre autre) Hilary, Mike, Jordan, Cindy et d'emblée tu captes qu'ils n'ont pas pécho le bon certificat d'intégration à la naissance.

Ils ont beau s'appliquer à faire la nique au patois de leur belle région, chassez le naturel il revient en vaisseau spatial et l'ingénieur du son est parfois obligé de sous-titrer leur discours.

Exemple: (à lire à voix haute)

Le Dj debande que Doébie bante sur le plateau et bette ses borceaux à elle.

Oui, le nordiste est si souvent enrhumé que son oreille a mis en oeuvre des mécanismes qui ont troublé sa phonation pour l'éternité.

Traduction:

Le Dj demande que  Noémie monte sur le plateau et mette ses morceaux à elle.

Y'en a un qui balise toutes ses phrases de ''Shogun" et j'ai pas bien saisi toute la teneur de l'expression.

Tout est "Shogun", la bouffe, la musique, les filles, les disputes, l'ambiance...

Au passage, si quelqu'un pouvait m'éclairer sur le signification de ce grand mot d'esprit, ma culture ferait un bond.

Niveau fringuage  c'est la consternation. Du fluo bien kitschoune,  des casquettes à l'envers, du head-band à tort et à travers, (surtout à travers) du fourreau de pupute, du nail art, bref la classe internationale quoi...

L'ambition de l'émission?

Toucher le fond, je crois...


   

 

 

 






24 septembre 2012

Osez Charogne...

logo gba 2012.jpg

Français, Française,

J'ai besoin de toi.

Je me suis inscrite aux Golden Blog Awards.

A l'évidence,  je vais me prendre un gros râteau, mais comme on dit qui ne tente rien ménage sa monture n'a rien!

Mes chances de remporter le trophée sont plus maigres que le squelette de Catherine Laborde (l'automne me pertube!), mais j'ai quand même envie de tenter ma chance.

Kesako que le Golden Blog Awards que tu te demandes.

Je n'en sais trop rien moi même.

On dit que c'est une grande fête parisienne, où tout le monde se fait beau, et fait mine de s'aimer d'amour et où l'on couronne le blogueur de l'année.(sans filoutage aucun)

C'est pas que j'affectionne spécialement les galas, en matière d'urbanité je suis même un peu en situation de handicap; mais blogguer sans concourir aux GBA, c'est un peu comme être majorette et bouder les parades.

Les GBA c'est avantageux pour ton e-réputation, et puis aussi ça ragaillardit bigrement  ton ego.

 C'est qu'on est très anxieux, nous autres les commis aux écritures, alors tu penses bien que de temps en temps, un peu de staritude, ça chasse notre nervosité.

Pour avoir une chance d'être nominée, j'ai besoin de ton vote.

A cet effet, je vais donc venir te faire chier solliciter tous les jours, et ce durant 1 mois, afin que tu n'omettes pas d'exprimer ton suffrage.

Tu cliques sur le petit macaron que je vais arrimer au bas de chaque article.

Tu peux aussi cliquer sur la colonne de gauche, juste sous ma photo, ou directement sur le site des GBA, et c'est ICI.

Au passage, tu fais voter tous les gens que tu croises.

Ensuite, comme tu auras fait ta bonne action de la journée, tu pourras retourner te coucher.

Tu peux venir chaque jour, c'est anonyme, c'est gratuit, c'est charitable.



 

charogne stoned,golden blog awards 2012,mairie de paris



 

Publié dans Concours | Commentaires (4) |  Facebook | |

21 septembre 2012

Like & Unlike...


 

doctilike-and-unlike-stamps-illustration-vector-eps10.jpg



On a tous notre gris et notre rose, nos cailloux dans nos chaussures et aussi nos perles dans nos huîtres.

Chaque jour nous sert son chapelet de ups and downs, c'est comme çà c'est la vie.

Pour ces dernières semaines, voici en vrac, (et vite fait)  ce qui m'a réchauffé et ce qui m'a refroidi...


Like:

*La ferveur de Michelle Obama lors de son discours à la convention du parti démocrate. Son énergie, sa grâce et ce petit je-ne-sais-quoi de si spécial, qui fait l’apanage de ces femmes qui n’ont aimé qu’un seul homme.

Valérie, prends-en de la graine !  

       

*Dîner avec une amie de 30 ans, jacasser d’une même voix, s’ajuster comme si l’on s’était quittées la veille.

Chatouiller le temps en se bâfrant de Bouchots du Mont Saint Michel cuisinées par un fiancé chevronné.                                                                                        

Le couvrir des yeux (le fiancé chevronné) et m'attendrir devant son empressement et sa douceur.                                                                                                      

La reluquer (l'amie de 30 ans) remonter le temps et m' adjoindre à son affable nostalgie .


* La légion d'honneur à Paul Mc Cartney. Why? Why not?                                                                                                                                                                                                                     


* Me réconcilier avec septembre grâce à l'anticyclone qui nous protège et nous offre un soleil généreux.                          


* Découvrir Lou Doillon au 66 minutes, l'entendre se raconter avec beaucoup de finesse et depuis, l'écouter en boucle affronter ses chagrins. M'enflammer pour sa voix de mêlé-casse, profonde et rocailleuse. Au passage, me réjouir pour Jane que la petite ait enfin trouvé sa place... 



Unlike:

*L'acharnement des paparazzis pour pécho les seins de Kate.

Avait-on vraiment besoin de photos topless pour se figurer que les nichons de la jolie duchesse (comme la croupe de Pippa) sont infailliblement bien moulés?

En même temps, que peut-on espérer de meilleur, venant de fumiers à même de filmer une princesse agonisante dans sa Mercedes?


*L’interdiction des coffee-shops aux étrangers. Ben nous v'là bien!                                                      


* Les tweets de Bruno Masure. Son aigreur, son ressentiment, son fiel, sa virulence. Il faut savoir quitter la table, Brouno quand la gloire est desservie...      


* Apprendre que l'automne débutera demain après midi. Le samedi 22 septembre, à 14h48, le soleil atteindra le point vernal qui matérialise l'intersection entre le plan de l'écliptique  terrestre et l'équateur céleste, une situation connue sous le nom d'équinoxe. 

Comme notre étoile va franchir ce point dans le sens nord-sud, il s'agit de l'équinoxe d'automne. À cette date, le jour et la nuit auront la même durée, comme cela s'était produit le 20 mars lors de l'équinoxe de printemps, quand le soleil avait franchi l'écliptique dans l'autre sens.

En clair, ça veut dire, que la feuille d'automne va être emportée par le vent et qu'on va bientôt gratter les pare-brises et cailler des mamelons!





 

doctimichelle_Obama.jpg

 

doctibouchot.jpg

 

doctimccartney.jpg

doctidassinS3489r.jpg

 

doctilou-doillon.jpg

 

doctikate.jpg

 

docticofee.jpg

 

doctibrunomasure7-jpg.jpg

 

docticolchiques dans les pres_4vx.jpg

 

 

 

 

 

 


Publié dans Bavardages | Commentaires (2) |  Facebook | |

17 septembre 2012

Ca commence comme un rêve d'enfant, on croit que c'est Dimanche...

 

doctireligieuses.jpg


Salut les moineaux,

Ca commence comme un rêve d'enfant, on croit que c'est Dimanche...

Et, c'est dimanche.

N'en pouvant plus de m'encroûter dans le lit médical,  hier j'ai décidé de m'accorder ma première sortie.

Ma motricité étant encore un peu craintive, j'ai opté pour une promenade point trop scabreuse, à savoir, un attrayant vide grenier.

J'ai toujours travaillé les dimanches, alors quand l'occasion se présente de chômer le Jour du Seigneur, je baigne dans l'allégresse!

Mes bienveillantes copines sont venues me chercher, et nous avons roulé, fourmillantes de rêves, jusqu'aux festivités.

Au débotté, et comme un cadeau de la providence, nous avons croisé la route de deux improbables auto-stoppeuses.

Un peu comme dans la chanson de Fugain quoi, on s'est croisé au bord du chemin, à cela près que nos deux pèlerines étaient des carmélites.

J'ai tout de suite flashé sur l'indigo de leur toge, en pensant qu'elle auraient peut être un plan à me refiler, moi qui brûle d'amour pour les cotonnades. (On a l'esprit brocanteur ou on l'a pas! )

Elles ont pris place dans l'auto et d'emblée, nous avons été frappées d'un éblouissement venu de je-ne-sais-où.

Je ne déconne pas.

Des chants d'église ont commencé à fuser dans mes oreilles et je sentais dans ma désespérance, sourdre la promesse d'une vie meilleure.

J'étais assise à la place du mort et lorsque je me suis retournée, j'ai bloqué grave devant les grains de peau serrés et soyeux.

Sérieux, on aurait dit une pub pour Sisley et son émulsion écologique.

Elles ont pas du faire beaucoup de bringues que j'ai pensé dans mon for.

Laurence a mis un peu le turbo, rapport que nos deux moinesses étaient à la bourre.

Elles sortaient de l'office et s'en retournaient, je te le donne en mille: à l'office!

Ben quoi? Ca t'arrive pas à toi de faire toutes les chapelles?

On a papoté, elles nous ont expliqué que Jésus avaient brisé nos chaînes et que nous étions à présent, tous, délivrés du mal.

Comme c'est pas tous les jours qu'on prend le Bon Dieu en stop, on en a profité pour poser toutes nos questions.

On a mis en doute la parole du Seigneur en arguant, que maintes fois, il rappelle à lui des innocents de façon bien cruelle.

Elles ont objecté que c'était pas lui et que quoi qu'il en soit, un jour, nous nous retrouverions.

Pendant une seconde, je me suis imaginée la fantasmagorie des retrouvailles et y'a eu comme un petit bercement de mon coeur et le temps s'est suspendu.

Peut être qu'à cet instant Dieu était vraiment là, va savoir...

Nous les avons déposées devant l'église, le pieux appel de l'angélus tintait dans le soleil.

Elles nous ont tendu une petite bondieuserie en guise de bakchichs et s'en sont retournées à leur absoute en s'engageant à ne pas nous oublier dans leurs prières.



Nous, après on a chiné des vintageries pendant des kilomètres...


 

docticaisse.jpg

 

 

doctidrapsps.jpg

Dieu était partout...

 

doctizinc.jpg

doctiverres.jpg

 

docti carafe.jpg

Partout...


chaisevieillies.jpg

 

 

Les petites choses n'ont l'air de rienmais elles donnent la paix ... Dans chaque petite chose, il y a un Ange.
Bernanos.

 

Mention spéciale à Maurice Lecomte, Maire d'Hesdigneul pour l'organisation de cette gigantesque braderie qui rassemble près de 1000 puciers.

Une vraie et belle fête de village qui fleure bon l'authenticité et la camaraderie...