Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 avril 2009

L'Equation de Bianca

 

boboulier.jpg

Les calculs de Bianca (plus-belle-ma-life.html) en commentaire à mon précédent billet, m'ont vachement fait réfléchir en fait, et faut q'tu saches que lorsque je gamberge j'ai tendance grave à couper les cheveux en 78.

 J'y peux rien je suis comme ça depuis que je suis toute petite.

Bref...

Hier, je pensais avoir bradé quinze jours de ma vie d'exception à mater Plus belle la vie.

Déjà, Bianca dans son commentaire, elle m'a remis direct sur les rails...

J'y avais même pas pensé qu'on pouvait pas s'envoyer une série 24 sur 24, sans faire un minimum des pauses, ne serait ce que pour manger, dormir et faire pipi.

Donc que nenni 14 jours, c'est 33 jours qu'elle m'a  riposté Bianca.

33 jours ça m'a démolie.

C'est que c'est long 33 jours...

Pour te donner une idée: Imagine que tu ais 33 jours de retard dans tes règles et que tu ne veuilles absolument pas être enceinte...

Je peux te dire que t'as pas fini de le trouver long le temps !

33 jours c'est lorsque t'es ingrat et que tu ne penses qu'à toi.

D'autant qu'elle ne s'arrête pas là Bianca dans son analyse approfondie de savante  perspicace.

Elle ajoute, multiplie, divise et la résultante de son équation , c'est quand même que l'humanité a perdu 30 millénaires à mater PBLV.

Sur le coup, j'ai cru qu'elle s'était plantée, elle aussi, avec les virgules.

J't'avoue que j'ai pas eu le courage de reprendre son calcul.

Je lui fais confiance.

Mais j'étais comment te dire...

Mé-du-sée !

Toute la journée, j'ai donc essayé de me représenter le temps.

Comme l'énonce, si bien Sa Déité, Jean D'Ormesson, le temps a deux caractéristiques. D'abord il passe, mais en même temps il dure. L'espace change, l'univers se dilate et la seule chose qui ne passe pas, c'est ce qui passe sans cesse, le temps.

Tu peux pas imaginer le souk dans ma tête.

Je me suis prostrée sur mon sofa, et suis entrée dans une profonde léthargie.

Ainsi, je venais de comprendre que PBLV avait réellement changé la face du monde, elle l'avait sans doute apaisé, voire même éthérisé...

 

Forcément quand est arrivée l'heure fatidique de la diffusion du phénomène, j'ai pas pu m'empêcher de zapper.

Myrta, Wanda et Rachel étaient en train de s'envoyer des Space Cakes et d'un coup, tout ça, ça m'a paru subliminal...

 

 

Publié dans Bavardages | Commentaires (2) |  Facebook | |

27 novembre 2008

Levis. Originals jeans. Original people




Mon mec, il m’escagasse depuis des jours pour que je lui achète un jean.
Il pourrait se l’acheter lui-même, tu vas m’dire mais j’ai mis 10 ans à lui faire admettre qu’il était un handicapé du goût, alors j’vais pas fusiller une décennie de labeur en regimbant gauchement.
J’ai dit : « Ok, Chéri, j’m’en occupe ! »
Seulement, j’ai une vie tellement surchargée en besognes, corvées, business, et procrastinations que l’emplette chaque jour, au lendemain est différée.
Ce matin, l’homme m’a menacé d’aller shopper seul. J’ai pris peur.
Entre deux superfluités j’ai décidé d’exécuter ma tâche.
J’habite un peu dans la cambrousse, mais compte tenu que je ne pensais pas non plus quérir l’inaccessible étoile, j’suis un peu rentrée chez le 1er boutiquier.
Le hic, c’est que dans ma cambrousse, les boutiquiers y sont pour la plupart réacs du genre : J’aime bien mon boulot mais j’préfère quand y’a pas d’ client.
Le vendeur, il faisait au moins 2,10m, tout bodybuildé son corps.
« Beurrrrk, » j’ai fait dans ma tête…
Je lui ai demandé un Levis.
Bin ouais, un Levis, parce que pour moi Levis est au jean ce que Jaeger est à la montre, ce que Hermes est à la vanity case, ce que Heinz est au ketchup ou ce que Benson&Hedges est à la cigarette.
En denim, Levis c’est la classe américaine.
J’crois bien qu’il en avait plus des Levis, le vendeur, alors plutôt que de s’aplatir il a préféré ergoter le sagouin.
Il est parti dans une causerie du genre que Levis c’était mort, enfin à la rigueur le slim….
Bref, rien que des couillonnades de vendeur à 2 balles
Ouais, je veux,mon neveu, j’ai dit et j’me suis cassée.
Un jour je te parlerai de mes certitudes sur le dress code des hommes.
Un slim, des repettos, une chapka c’est certainement mimi sur des damoiseaux à peine nubiles.
Pour les autres, laissons le slim aux bombasses bien roulées…
Et toi, un homme en slim tu trouves ça comment?

Publié dans Bavardages | Commentaires (0) |  Facebook | |

21 novembre 2008

Facebook

 

A moins d'avoir été séquestré ces 6 derniers mois dans une cave, on se doit de connaître Facebook.
Hier, je te disais que le blog était une machine à mater c'était sous-estimer FB.
Parce que là on n'est plus dans la curiosité on est carrément dans l'espionnage, le fichier Edwige à côté c'est de la couille de mite!
J'suis certaine que y'a 30 ans les RG disposaient de matos moins sophistiqué pour te filer le train.
Qui n'a pas flânocher des heures durant sur FB, reluquer des albums d'inconnus et 100 millions d'utilisateurs ça te laisse de la marge pour contenter tes filatures.
On se joint à des groupes, on en crée, on publie des photos, avec une facilité ébouriffante...

 

Mais ça sert à quoi FB en vrai, elles me demandent mes copines?
Au début, je leur faisais un résumé rationnel, très Wikipédia: FB c'est un réseau social et patati et patata...
Mon topo n'avait pas l'air de tellement les convaincre, et leur grande question c'était: "OK, mais concrètement, bordel, ça sert à quoi?
J'ai vite pigé qu'il leur fallait du vécu à mes copines, pour tout dire le réseau social elles s'en tapent un peu...
OK, j'ai dit. J'vais vous condenser pratique...

 

FB ça rassure... Exemple, tu retrouves un ex, tu zieutes les photos de ses héritiers et là tu te dis que tu l'as échappé belle vu que les moutards ont des tronches de cake et que les tiens à côté on dirait des pubs pour IKKS...

 

FB ça console... Tu retrouves une bombasse avec qui tu redoublais ta 4ème, elle était tellement belle que David Hamilton en personne il l'avait racolé sur la plage pour jouer dans Laura les Ombres de l'Eté! Et bien la bombasse, figures toi elle a été vitriolée. Oui t'as bien lu, vi-tri-o-lée... J'ai pas dit que ça faisait plaisir, j'ai dit que ça consolait!

 

FB ça te décharge un sacré coup de quelques efforts. Tu te promènes, les cheveux, les yeux, les ongles pas faits et tu balances des divines photos de toi (tâche parfaitement inutile et qui te prend des plombes!)
Si t'es célibataire, tu vas pouvoir shopper en ligne. 100millions d'usagers je t'ai dit y' a bien dans le lot 5 ou 6 beaux ténébreux succeptibles de te culbuter.
Tu rentres dans leur base de donnée l'acabit de la bête: son sexe,son âge, son job, ses idéaux religieux, politiques et facebook te balance un calcul vite fait, bien fait. Ainsi tu pourras découvrir, toute médiative, que tu as 157 amants potentiels rien que pour le Nord Pas de Calais.

 

FB c'est hyper ludique. Tu peux jouer au poker, à la guerre, tu peux faire des tests qui ne servent strictement à rien genre, "quel personnage de Plus Belle la vie" êtes vous et apprendre que t'es Rachel ce qui aurait un peu tendance à te facher avec la secte.
Tu peux adhérer à des groupes, ou même en créer. Des groupes consciensieux, ou des groupes complètement inutiles, du genre: "J'enfonce mon coton tige dans mon oreille jusqu'à avoir un orgasme."

 

FB c'est infaillible pour fliquer tes gosses. Comment elle fait ta grande Nitouche pour écrire sur son wall à 15H07 alors que c'est précisément l'heure du DS de maths?
Oui sur son wall, à 15H07, j'te dis et de surcroît des posts cousus de fautes.
Tu mates les photos, les vidéos, et là si tu ne dépistes pas la pupille dilatée de ta progéniture c'est parce que t'as déjà abdiqué!

 

FB c'est un peu moins infaillible pour fliquer ton amoureux. Tu le sais bien que les hommes ont des vices. Il s'agit là d'un autre sujet que nous aborderons un autre jour.

 

Voilà, mes chéries tout ce que vous pouvez faire avec FB. Des centaines de choses qui ne servent à rien et qui vous prennent un temps fou.

 

Vous pouvez cesser de vous pomponner, vous pouvez cesser de picoler dans les bars, cesser de faire l'amour, le ménage, la cuisine... Vous pouvez résilier votre GSM, votre fixe... Vous êtes sur Facebook!

 

 

NOTA BENE:

 

Je jure sur les Anges et tous les Saints que je n'ai jamais cherché à retrouver un seul Ex sur F.B, ne serait-ce que pour lorgner sa descendance.

 

J'en ai recherché plusieurs.

Publié dans Bavardages | Commentaires (0) |  Facebook | |

20 novembre 2008

1 er Billet

fenetres-detail.jpg

J'adore les Blogs.
Je les écume des heures durant.
Affalée sur mon lit, je me sens comme à l'arrière d'une Limousine qui me promènerait la nuit sur les boulevards.
Surprendre incognito aux détours de fenêtres éclairées, des bribes de vie, des fragments d'intime.
Parce que c'est ça le blog. Une machine à mater, ni plus ni moins qu'un engin de maguette.
Tu ne vois que ce que le bloggueur veut bien montrer, c'est vrai.
C'est comme les fenêtres ! Y a pas besoin de s'appeler Lacan pour comprendre que la potée de langues de belles-mères ou le voilage macramé dauphins, ne s'habillent pas chez Zadig & Voltaire...
Ce qu'il y a de bien avec le blog c'est que tu peux t'arrêter, prendre ton temps, glaner, poster un gros coup de gueule, ou te pâmer devant tant de beauté, d'intelligence ou de drôlerie. (Ce qui est quand même plus rare!)
Aux fenêtres, c'est plus compliqué. Je n'imagine pas demander au chauffeur de piler, descendre de la bagnole en furie, sonner à la demeure et hurler :" Vous allez me décrocher illico vos pourritures de rideaux ! »
Je ne sais pas encore comment je vais habiller mes fenêtres mais je suis toute électrisée de commencer cette aventure bloguesque
.

Publié dans Bavardages | Commentaires (0) |  Facebook | |