Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 octobre 2009

Il y a ton allure quand tu marches juste devant...

 

 

 

"Il y a"
- Inédit extrait du premier Best of, de Vanessa Paradis à paraitre le 23 novembre
et dès le 16 novembre en digital.
 Le titre a été écrit et composé par Gaëtan Roussel (Louise Attaque, Tarmac, Alain Bashung...),
le clip réalisé par Johnny Depp.
Waouwwww....
----------------------------------------
Et il y a tant…

 

C’est saisissant

comment on peut glaner sa propre réalité

dans une simple chanson !

Comment deux ou trois mots sans façon

peuvent te ficher sens dessus dessous…

« Il y a ton allure quand tu marches juste devant »,

je peux vénérer cette chanson

rien que pour ces quelques mots…

Ca me chamboule !

Et puis il y a

toutes les allusions,

toutes les ellipses du texte

qui te renvoient des pans entiers de ta vie

en faisant rouler de bon gré

les larmes sur tes joues.

Il y a tant de

« IL Y A »

dans chacun de nous ».

Il y a la force,

la puissance du temps.

Il y a les regrets,

les remords,

l’amertume,

les soupirs.

Il y a surtout l’ignorance,

et la connerie

de négliger que l’on est heureux 

lorsqu'on est heureux!

vanessa-paradis-20050411-34472.jpg

Il y a là la peinture, des oiseaux, l’envergure, qui luttent contre le vent
Il y a là les bordures, les distances, ton allure, quand tu marches juste devant
Il y a là les fissures, fermées les serrures, comme envolés les cerfs-volants
Il y a là la littérature, le manque d’élan, l’inertie, le mouvement
Parfois on regarde les choses, telles qu’elles sont, en se demandant pourquoi
Parfois on les regarde, telles qu’elles pourraient être, en se disant pourquoi pas
Il y a là, là, là, si l’on prenait le temps, si l’on prenait le temps
Il y a là la littérature, le manque d’élan, l’inertie, le mouvement
Parfois on regarde les choses, telles qu’elles sont, en se demandant pourquoi
Parfois on les regarde, telles qu’elles pourraient être, en se disant pourquoi pas
Il y a là les mystères, le silence, ou la mer qui luttent contre le temps
Il y a là les bordures, les distances, ton allure, quand tu marches juste devant
Il y a là les murmures, un soupir, l’aventure, comme envolés les cerfs-volants
Il y a là la littérature, le manque d’élan, l’inertie, le mouvement
Parfois on regarde les choses, telles qu’elles sont, en se demandant pourquoi
Parfois on les regarde, telles qu’elles pourraient être, en se disant pourquoi pas
Parfois on regarde les choses, telles qu’elles sont, en se demandant pourquoi
Parfois on les regarde, telles qu’elles pourraient être, en se disant pourquoi pas...

 

10 août 2009

Yes, you Cannes

 

rado plage a Cannes

Ca fait des semaines que je t'observe traîner tes pieds nus

 dans tes crocs fluos

sur les immenses plages du Nord,

et je me dis que

  hormis l'avantage de permettre à l'eau de pluie de s'écouler

tu serais quand même plus à l'aise en tongs!

 Tu traînes,

tu flânoches,

je le vois bien

 que tu t'ennuies Bouton...

C'est de bleu, d'azur, de lumière

dont t'as besoin

pour te ravigoter...

Mets les bouts Bouton,

descends vers le soleil,

avoue, tu serais pas mieux sur la croisette?

Quoi?

T'as peur de dilapider tout le saint-frusquin?

Tu te méprends, vois-tu.

T'as même pas idée de ce que

Cannes 

a déployé comme efforts

pour illuminer ton été 2009 

quasi gratis...

T'hésites?

Vas vite voir cette page

Cannes City Zen

c'est dingue tout ce qu'on te propose...

L'office de tourisme a même publié

une liste de restos à moins de 15 euros,

et plein d'autres expéditions avec des réducs allant jusqu'à 30%

pour les familles et pour les couples...

Ca te dirait pas, par exemple d'emmener tes moutards  

visiter l'usine Fragonard?

Reconnais que c'est quand même plus éducatif

que de les laisser végéter devant TPS

extasiés devant Hannah Montana...

La virée est gratis,

 tu vas découvrir 3000 ans de l'histoire du parfum,

et tu pourras à juste raison te prendre

pour la Mère parfaite

qui emmène ses gosses au musée,

ce qui est en soi est déjà énorrrrrme!!! 

Allez file Bouton, fais toi plaise

t'es tout pâlot...

 

Article sponsorisé 

16 juin 2009

Un samedi soir sur la terre...

zombiesharon_stone.jpg

 

Ce week-end,

j'ai bossé dur les copains...

J'ai cameloté dans un salon du terroir

où les gens viennent de toutes les provinces,

exposer les victuailles élégantes de notre douce France.

Trois jours de folie,

 sous un chapiteau en surchauffe

avec les odeurs du frometon,

du sauciflard,

saucissons.jpg

des olives marinées,

de l'ail nouveau.

Ca tombait bien,

 je venais de d'attaquer un régime,

Juste la veille.

J'te jure que ça fouettait gravement bon dans la guitoune !

Donc, pour ne pas succomber aux relents du goret,

 aux effluves du lait cru,

mais surtout pour se rafraichir

parce qu'il faisait rudement soif,

on a dégusté les pinards régionaux...

On n'imagine pas la tapée de cépages qu'il y a en France !

soiree rosee.jpg
champagne pascal fricot.jpg

En principe,

on doit glavioter après chaque gorgée,

 mais nous le vin on aime qu'il nous paluche le gosier,

alors on a lampé,

 lampé,

 lampé,

 lampé...

 

Bref,

trois jours de boulot

et

de beuverie

Que c'est beau,

c'est beau la vie.

alain barriere.jpg

On a rencontré plein de nouveaux gens.

Avec les uns cela fut,

 plus furtif,

avec les autres,

 nous fîmes table ronde.

 

A 20 heures ma diète était compromise,

à 2 heures elle et moi

nous étions cuites!

Alors je me suis laissée traîner

jusqu'au Dancefloor.

Le lendemain

pourtant,

fallait ouvrir la boutique,

mais on en a vu d'autres

 on n'est pas des bleusailles.

C'est déconcertant

la vie

la nuit.

La distance entre les gens

perd tout son sens

en même temps

qu'elle le prend.

Personne n'est jamais perché,

sur le même rameau

et pourtant

les gens semblent d'une proximité infinie...

J'ai vu ça samedi au comptoir.

Des gens ensemble

et pourtant

terriblement loins ...

Y'avait là une fille

accompagnée de tous ses amis.

Elle m'a eu l'air

d'un coup,

envolée de sa vie.

 Oui

quelques fois les brindilles

savent être lourdingues

aussi...

 C'est un des effets de la nuit...

 

 

 

12 juin 2009

Ir-ré-sis-ti-ble Chirac

 

Je ne m'en lasse pas !

 

 

 

 

"La séduction représente la maîtrise de l'univers symbolique,

alors que le pouvoir ne représente que la maîtrise de l'univers réel."

Jean Baudillard, De la séduction

Reviens Jacquot...