Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 juin 2010

Casse-toi...



Ca te dirait de partir en  weekend, là tout de suite sur-le-champ, sans débourser une thune ?

Rien que de te la couler douce aux frais de la princesse ?

Filer à l’anglaise avec ton fiancé, ton frère, ton amant, ton gigolo ou ton cher et pou ?

Te carapater avec ta bourgeoise, ta sœur ou ta patronne ?

Visiter Madrid, Londres, ou pourquoi pas Rome en dormant à l'hotel et en prenant ton p'tit déj au plumard...

Si t’es pas paranormalement constitué, tu devrais répondre que t'es super Open pour l’invite…

Alors si t’habites Lyon, Bordeaux, Toulouse, ou Nice,  ( ou si t'es dans les parages aux bonnes dates) t’as déjà un pied dans le coucou et je te dévoile tout de go comment caser le deuxième pour un decollage immédiat.

 easyJet te donne rendez-vous ( à des dates précises et dans un périmètre bien défini!)  genre, dès 15 heures pour un décollage vers 16heures.

Comme t’auras mathématiquement pas le temps de repasser chez toi préparer tes malles, tu te pointes au rencard avec ton balluchon.

Là sur place, y’aura des agents secrets Easyjet qui se seront glissés incognito dans la foule et qui proposeront à quelques veinards, triés sur le volet de partir directos en week-inge…

Pour avoir la chance d’être repéré, faut que tu revêtes tes plus beaux atours de touriste.

Par exemple, tu peux chausser tes palmes, entonner ton tuba,  jouer avec ton frisbee, faire virevolter ton cerf-volant, te tapir sous ton ombrelle,oindre ton corps de graisse à traire bien visqueuse, ou chanter à tue-tête ''j'veux du soleil'' en ballottant les maracas!

A toi de te creuser un peu pour être innovant, créatif, subtil.

J’te déconseille quand même de rabouler à poil, rapport que là, pour le coup c’est au violon que tu risques de villégiaturer !

Pour être parmi les premiers informés du rendez-vous exact de l’opé, fonce rejoindre l'évènement sur Facebook. Les horaires des autres villes seront affichés sur la fanpage et le site décollage immédiat.

Si tu veux tous les détails sur le réglement toussa, tu visites le site easyjet, c'est ici.

Tu verras, tu seras pas déçu du voyage.

Si tu gagnes t'es gentil, tu m'envoies une carte...

Article sponsorisé

Publié dans Influence | Commentaires (0) |  Facebook | |

16 avril 2010

Tu veux ma photo?




 

Salut mes copains,

Ca va ! C'est bon, ch’uis là…

C’est que je suis un peu en carafe de l’inspiration, voyez-vous…

En outre, comme je suis altruiste à l’excès, je viens de ce pas vous rencarder sur une joyeuseté imminente dont vous auriez bien tort de vous priver !

Je sais pas vous, mais moi j’ai toujours une tête pas possible sur les photos!

 Dès que je sens qu’on va me tirer le portrait, j’ai le mauvais réflexe de coller ma bouche en cul de poule, ou de sourire lourdement.

Y’a une période où je me suis persuadée qu’il fallait, tels les mannequins, tirer à fond la tronche pour capter au mieux la lumière…

Résultat : Sur mon passeport, on dirait que je suis recherchée par toutes les polices, ce qui me vaut à chaque fois la suspicion des douaniers lorsque je prends l’avion…

Figurez-vous que le Groupement National des Photographes Professionnels lance cette année le 1er Réseau de photographes professionnels de France avec le label « Ma Photo C’est Vous ».

Un vrai repère pour le grand public qui pourra ainsi s’assurer du doigté des   photographes lorsqu’il poussera les portes des boutiques !

Les studios affiliés à ce réseau organisent une opération porte ouverte le samedi 1er Mai.

Tout le monde est invité à choisir un  studio adhérent, (y’en a quand même plus de 200 en France !) (et même que y'en a un dans mon patelin, pour vous dire…) et là, dans l’ambiance d’un vrai shooting de pro on va vous tirer le portrait gratos…

T’as même le droit de venir avec ton mari, tes enfants, tes amants toussa !

Vous repartirez avec un coffret dans lequel sera glissé un bon cadeau pour venir récupérer un agrandissement de votre photo préférée.

Si vous êtes ok, votre gueule d’amour sera exposée sur  le site web durant tout le joli mois de mai.

Un concours en ligne sera même organisé pour élire le plus beau portrait. Le vainqueur remportera un appareil photo et des coffrets Relais-Château…

Faut y foncer, je vous dis.

Un vrai pro qui te regarde dans les yeux, qui fait s’exhaler toute la beauté qu’il y a à l’intérieur de toi-même, ça ne se refuse pas…

Article sponsorisé

Publié dans Influence | Commentaires (8) |  Facebook | |

18 mars 2010

Faisons le vide!



 

 

Tu t’souviens que l’autre jour, j’te disais que le Feng-Shui et moi on n’était pas amis-amis, que j’avais d’la misère à alléger l'espace, à bazarder mes vieux effets, toussa...

Mais c’est que ça devient borderline ici, niveau atmosphère !

Là, avec l’arrivée du printemps qui arrive sans s’presser, tel  un cavalier qui surgit hors de la nuiiiiit, j’ai re-envie d’épurer et de faire du vide.

Il paraît que c’est un réflexe normal, rapport que c’est la sève qui monte…

J'comprends pas toute la concomitance du phénomène.

Moi au printemps, j'ai plutôt envie de faire bronzer mes pieds et de boire du vin balnc, mais si tout le monde range sa maison, c'est que y'a une raison! 

Le printemps est le temps de la vacuité: On balance, on s'allège, on vire, on lourde,

La vérité, c’est que pour ranger nos cache-misère de l'hiver, faut des rangements!

Ben ouais, pas besoin de s'appeler Mr Propre pour saisir l’évidence.

Les techniciens, ils disent qu’il faut cloisonner.

La bouffe avec la bouffe, (ah ouais ?), les fringues avec les fringues…

Jusque là on est d’accord !

Mais dans le compartimentage, il faut encore bissecter.

Ainsi, l’hiver se range avec l’hiver, l’été avec l’été.

Le souci, c’est que dans un placard ordinaire, quand t’as casé ta collection de boutis et  ta doudoune Moncler, t’as plus trop d’assiette pour arranger le surplus !

J’étais en plein marasme cérébral lorsque j’ai reçu l’antidote à mon bordel, en deux temps, trois mouvements j’ai fait un vide sidéral dans ma penderie !

 Je te mets ci dessous la preuve en image avec une vidéo que j'ai confectionné spécialement pour toi.

 

           

Ce sac de rangement sous vide, ce Must Have on devrait dire, c'est de la prestdigitation je te dis, en pesant mes mots!

La housse elle peut contenir 86 litres et crois-moi, 86 litrons de tissus empilés sur un fauteuil, c'est prou et c'est trop!

Pour te donner une idée si tu faisais entrer Eric Zemmour dans le sac, t'aurais encore de la place pour caser tes Moon Boots!

C'est super simple de l'utilisation: T'ouvres le sac, tu claques  tout ton fatras inside, tu fermes, tu branches ton aspi, tu pompes l'air, et c'est fini!

J'ai même peur que mes nouveaux sabots, ils soient un peu frustrés dans ma nouvelle organisation minimaliste!

Ca s'achète où la sacoche magique, tu te demandes tout convoiteux?

 

 Tu cliques tranquillou, sur ce lien, et un porteur t'amène le colis direct à ta maison.

 http://www.teleshopping.fr/index.php/maison/meubles-et-rangement/rangement-sous-vide-gm.html

Quoi? C'est quoi ta mimique là?

C'est ringard le Teleshopping ?

C'est là que t'es con, moi j'trouve ça vachement innovant plutôt!

Les randonnées shopping c'est bien pour dénicher des vraies gonzesseries, mais pour gérer l'intendance ménagère c'est nettement moins fun!

Avec Teleshopping, pendant que ton vernis sèche, tu fais tes petites courses calmement, tu commandes les artéfacts les plus innovants , et tout ça sans pousser de caddy, sans te chicaner avec la caissière.

 

Même Colette, le concept store parisien, le temple de la branchitude, il a plagié l'idée de Pierre Bellemare, en se lancant dans le Shopping TV, au cas où tu saurais pas...

Si c'est pas la classe américaine ça...

 

Article sponsorisé

 

Publié dans Influence | Commentaires (13) |  Facebook | |

12 mars 2010

Ah Rashid !!!



 

 

Si je te dis qu’il a 50 ans, qu’il est égyptien mais qu’il a été élevé au Canada et en Angleterre.

Si je te dis qu’il a ouvert une boutique à New York en 93, que son frère s’appelle Hani, (ah Hani !) qu’il transforme tout ce qu'il touche en œuvre d’art…

Que les merveilles qu’ils créent sont aussi à l’aise dans un décor de Star Wars que sur la terrasse luxuriante d’une villa romaine.

Si je te dis que physiquement on dirait un croisement de Christophe Willem et d’Emmanuelle Kahn.

Qu’artistiquement c’est un compost d’angles, de rondeurs, de couleurs espiègles…

Tu penses à qui ?

Tu donnes ta langue au chat ?

 

J’appelle Karim  Rashid.

Je ne suis pas une grande amoureuse et encore moins une grande connaisseuse du Design.

Pourtant je vendrai mon âme au diable pour le loveseat de Veuve Cliquot dessiné par Karim.

Je me vois très bien, lui fumant, moi cousant dans un bien être sûr, (ce fauteuil coûte un peu 10 000 $) ( ce qui en soi n’est pas cher quand on voit le prix d’un canapé brin-brin chez Cuir Center !)

Bref ce type est un génie !

Bon pour la causeuse, c’est pas gagné !

Elle ne rend rien sur la photo, mais moi je l’imagine en fin d’après-midi, devant un bow-window, au milieu de rangées de livres, à travers des piles de boutis…

 

Lorsque l'on m'a proposé  d'écrire un billet sur un Netbook, j'ai pas fait le lien tout de suite entre l'objet et le designer...

Je suis lente des fois!

Bon, j’ai bien pris le temps de lire  le brief.

Et, là quand j’ai appris que ce netbook était désigné par Karim, j’ai été carrément subjuguée un peu comme Manu (Béart) quand elle a lu le scénar de Manon des Sources. (sauf que ma bouche a pas gonflé !)

C’est ASUS, le pionnier du Netbook, qui a eu le nez de choisir Karim Rashid pour sa collection Eee PC.

Niveau innovations on est dans le total cumul !

Les matériaux sont inventifs, la texture laquée (douce comme un vernis Chanel !) le format hypra-intelligent, des performances idéales en terme de rapidité et d’accès web, un stockage de 250 Go parfait pour trimballer tous ses documents, toute sa musique, toutes ses photos... Un peu, toute sa vie quoi...

 

D’aucuns penseront que faut arrêter là, le délire, que ça n’est qu’un PC, que le design ça sert à rien et patati et patata…

Je réponds que cette bécane est une vraie tuerie.

Au toucher déjà, au niveau des paumes et des doigts c’est plus de la douceur, c’est de la volupté !

Le clavier ergonomique, le rétroéclairage LCD, c’est la révolution.

Je pensais vraiment être équipée avec mon vieux computeur piaillard et haletant...

Que nenni, je te dis, j'étais aveugle.

Et maintenant, là, tout de suite, je veux cette chose !

Je m'imagine déjà surfer où je veux, quand je veux, c'est la liberté le netbook.

Il existe en version « Hot Pink » laqué et lisse comme celui que Karim embrasse plus haut.

Ou en version « Coffee Brown » mat et chaleureux à la texture peau de pêche…

Nan, mais franchement regardez-moi ça…

 J'hésite pour la couleur...

C’est quand même beau le high-tech qui flirte avec la fashionnerie, l'utile qui fait l'amour à l'agréable...

Faut craquer mes gens cette machine sera bientôt un collector.

 

Article sponsorisé

Publié dans Influence | Commentaires (1) |  Facebook | |