Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 septembre 2010

Za Vachè zdarovié!

YeuxBleus.jpg

En matière d’ivresse, j’ai comme on dit, un vécu certain.

Il m’arrive, comme à chacun, de rendre tripes et boyaux, d’avoir mal aux cheveux, bref, d’afficher tous les stigmates de la fermentation alcoolique.

Si quelque ascète lit ce blog, je précise que les symptômes de ladite fermentation, sont en somme assez classiques : Bouche sèche, migraine, nausée, fatigue, sensation de faiblesse, troubles de la mémoire, faim de loup, honte… (parfois monumentale la honte !)

Néanmoins, l’empirisme régnant derrière mon éthylisme routinier est un parapet en granit et mes gueules de bois demeurent, Doux Jésus, plutôt exceptionnelles…

Jusqu’ici, je m’imaginais  incollable quant à la progression d’une bonne vielle muflée !

Le piquant de la beuverie, pensais-je, c’était de varapper en douceur, de s’élever piane-piane, coude à coude et en chœur !

Jusqu’ici, c’était avant d’avoir eu vent de la dernière tendance pochtronesque et  communément baptisée « Eyeballing » !

 

Kesako, la trouvaille ?

Accroche-toi bien car l’invention est d’une imbécillité hors ligne.

Le principe consiste à se verser de l’alcool (fort), (le plus souvent de la Vodka) dans les yeux, de sorte à se péter la tronche plus rapidos.

Mon œil !

Forcément la méthode est sans effet, forcément l’exercice est risqué !

Le jeu a traversé la Manche à l’aide de Youtube et il est déjà en train de vamper nos petits moutards crédules…

Ce qui les charme, nos petits moutards crédules, c’est de pouvoir expérimenter une connerie, qui n’aurait pas encore été testée par les générations précédentes …

Faut avouer qu’il en faut de l’inventivité pour rivaliser avec les doyens, faut avouer…

Nous autres, les vétérans indociles, on connaît qu’une façon de se rincer l’œil…

Parce ce qu’il ya qu’une façon de se rincer l’œil.

Nan ?

J’crois bien qu’si !

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

07 septembre 2010

Retrouvailles...

les-retrouvailles-des-amis-721_jpgElise-Bordelais1.jpg

Me revoilou les copains…

Faut m’excuser, hein…

Je sais que le poison de l’attente est souvent féroce, et que la vie a dû te paraître bien exigüe sans mes petits billets (presque) quotidiens…

Mais que te dire ?

C’est que ma life est trépidante, des fois et que Charogne, a volontiers, bien du mal à suivre, vois-tu !

J’ai eu tant à faire ces derniers mois…

En ce jour de grève nationale, je reviens vers toi, je sais que tu es là…

Oui comme Gilbert ( Bécaud) je reviens te chercher…

Je ne pense pas tellement avoir changé…

Bon je t’épargne, l’homélie sur ma saison  jobesque.

Nous autres, les gens de marché, on a tendance à penser qu’on est plus courageux que tout le monde, pis, d’façon tu croirais pas à mes horaires de forçat…

On passe.

Du coup, ça restreint le mémorial, je t’avoue.

Tant pis, je vais te livrer néanmoins mes quelques effervescences, mes émeutes, mes transes, mes vertiges, mes grâces, mes délices, mes contritions, mes pénitences, et tout ce qui s’ensuit, de ce que furent ces deux ou trois mois de saison sèche.

 En vrac:

  • J’ai observé ma fille. La contemplation a fusé vers l’extase. Cet enfant me fortifie, me corrobore un peu plus chaque jour.
  • Je me suis offert un Shearling.
  • J’ai entrevu quelques possibles nouveaux amis. Tantôt par pure coïncidence, tantôt par un fatal couronnement comme après un long voyage que l’on aurait traversé.
  • J’ai changé de parfum.
  • J’ai écrit à un ami qui ne m’a pas répondu.
  • J’ai arrêté de me signer avant de doubler les camions.
  • J’ai fait une promesse à une blogueuse lumineuse et je ne l’ai pas tenue. (Promis Mumu, si demain la poste n’est plus en grève je t’expédie le Graal !)
  • Je me suis enfilée toutes les saisons de Weeds. Et j’ai adoré.
  • J’ai revu (trop courtement) une amie de laquelle je m’étais éloignée. Pas eu le temps d’entonner « Buvons encore une dernière fois, à l’amitié, l’amour la joie… On a fêté nos retrouvailles, ça m’fait d’la peine mais il faut que je m’en aille… »
  • J’ai pas encore osé lire « Grandir » , j’ai devant ce livre comme une frousse affective tant les cinq premières lignes m’ont bouleversée.
  •  Je me suis questionnée en boucle : « Faut ils dire aux gens qu’on aime qu’ils partent en couilles lorsqu’ils partent en couilles ? » J’ai pas trouvé la réponse !
  • J'ai fait des siestes plus longues que l'exil, interminables comme des marchés sans argent...
  • Je ne suis pas partie, mais je me suis sentie parfois très loin. 
  • Suis-je d'ailleurs complètement revenue?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Bavardages | Commentaires (4) |  Facebook | |

18 août 2010

Timbrée...

 

Salut les gros,

Ca t’arrive pas à toi de laisser traîner dans ton it-bag des lettres hyper urgentes ( genre un rappel d’urssaf !) et de choper  quand même 10%, rapport que t’avais pas de timbre pour poster la bafouille ?

Moi si. Tout le temps.

Je rédige bien le chèque en temps et en heure, ce qui me procure même une certaine fierté, je dois t’avouer.

Puis, parce que j’ai la flemme de faire le pied de grue à la poste pour acheter les timbres, l’enveloppe elle moisit dans mon sac, entre mes protèges-slip et mes Car-en-Sac !

Total, l’Urssaf s’impatiente et l’Urssaf se venge en me collant la petite pénalité d’usage !

La saleté !

Il aurait seulement suffit que je colle la petite vignette pour m’éviter la sanction.

La poste, elle en connaît plein des gens comme moi, alors elle a eu une idée.

Comme elle a bien capté tous les recoins de ma personnalité, elle s’est dit que si elle flattait mon égo, si elle me tentait avec du matos ludique, peut être que je cesserais de procrastiner à tout-va.

Sur le site MonTimbraMoi, tu peux non seulement commander tes timbres en ligne, mais tu peux les créer à ton effigie.

C’est tout con. Tu te connectes sur www.montimbramoi.fr, tu télécharges une de tes plus jolies photos, tu te laisses guider pour bidouiller, tu zoomes, tu recadres…

Si tu veux, tu peux même rajouter un message pour personnaliser.

Il existe aussi une application Iphone pour commander et les frais de traitement  (2,90 €) te sont offerts si tu achètes 3 planches ou si ta facture dépasse les 25 €. 

Tu payes en ligne et quelques jours après tu reçois tes timbres à la maison. 

Je te jure que ça fait vachement de bien à l'égo que de se prendre pour Marianne.

 Et puis les gens de l'Urssaf ça va les divertir de se pâmer devant ma beauté...

 

Article sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Influence | Commentaires (4) |  Facebook | |

21 juillet 2010

Vacances...

 

Je suis là, les gros, je suis là, mais j’ai la paresse dans le corps…

A moins que tu dormes dans ton sèche-linge, t’as dû t’apercevoir qu’il faisait cruellement plus chaud que d’hab ces derniers jours !

Du coup, lorsque je rentre, exténuée et flapie des plages où je m’en suis allée te vendre mes affûtiaux, j’ai moyen l’énergie pour venir bavarder…

Je bonimente à perte de salive pendant des heures et des heures, alors si je dois en plus te tartiner ici mes états d’âmes, je dors quand ?

Je te le demande.

Bref !

J’espère que tu es content de ton estivage, que tu vas au marché chaque jour.

Profite mon gros, tu vas bientôt derechef, remettre ta margoulette au boulot, elles passent si vite ces putains de vacances.

Quant à moi, je reviendrai tantôt te saluer.

Tu ne m’en voudras pas, y’aura un peu du billet sponsorisé, rapport que j’ai un dernier tiers à allonger au club med !

Je t’embrasse.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Bavardages | Commentaires (5) |  Facebook | |