Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 octobre 2009

And the winner is...

novotel plage.jpg

And the winner is nobody...

 

Tu devais seulement laisser un petit com'

 

...

 

Et tu remportais le pactole!

 

Dégourdi, ça s’apprend pas,

 

 non ça s’apprend pas !

 

Quel gâchage,

 

quel gâchage que j’te dis !

 

Tu fais quoi le week end de la Toussaint ?

 

Parce ce que plutôt que de faire le mariol déguisé en fantoche

 

et te bâfrer de bonbecs,

 

t’aurais pu te payer du bon temps, Bouton !

 

Du vrai bon temps !

 

Je vais séance tenante te dévoiler

 

la contenance de ma corbeille

 

et sûre qu’une incommensurable sombreur va t’ensevelir…

 

Figure toi qu’il y a quelques semaines,

 

j’ai moi-même remporté

 

( au moyen de mon Q.I anormalement supérieur !)

 

un concours duquel je ne pourrai jouir du prix,

 

attendu que je suis coincée à cette date pour d’autres réjouissances.

 

Tu imagines bien que je me suis évertuée

 

 à refourguer le cadal à ma marmaille,

 

à mes aïeuls, à mes copines...

 

Néanmoins, la période n’arrangeait personne

 

et je me suis retouvée comme une bécasse alone avec mon lot !

 

Dans un envolement de charité, j’ai aussitôt pensé à toi.

 

Voici, sans plus attendre les morceaux choisis

 

 

de ce que t'as loupé :

 

Hôtel Novotel Thalassa

Le Touquet***

Réservation
Sans transport
Date de départ : dim. 01/11/2009
Date de Retour : lun. 02/11/2009
Durée : 2 jour(s) /1 nuit(s)
2 adulte(s)

 

novotel chambre.jpg
 1x chambre double (1 standard )
260.00 €
novotel resto.jpg
novotel solarium.jpg
novotel hammam.jpg
2 soins d'hydrothérapie par personne
bain hydromassant, douche à jets, douche à affusion, jets sous marins, hydrojets...
  Accès libre à l'espace forme et détente du site
 
Formule petit déjeuner
 
Hébergement 1 nuit en chambre Mer
 
 T'as les boules?
Bin ouais, j'comprends...
Tu vois à faire le fin bec...
T'as cru quoi, Bouton,
que c'était du flûtau mon concours?
Que j'allais t'offrir  4 saucissons des montagnes?
Une essoreuse à salade?
Un tire-comédons?
Du vernis bleu? (Fanny, j'te jure... Toi...)
Bon, tu m'excuses,
je fonce faire un Brush,
j'vais aller proposer mon offrande au Night Club
et pour le coup, picoler gracieusement...

 

 

 

Publié dans Influence | Commentaires (6) |  Facebook | |

10 septembre 2009

Point (de) Com

concours.jpg

J'adore les commentaires.

Ils sont la quintessence du blog.

C'est sous le blog que le blog respire et se nourrit.

Lorsque t'es blogueur que tu le veuilles ou non,

y'a toujours un moment

où tu ne peux t'empêcher de mater et de désosser tes stats

pour savoir qui vient fourrer son gros blase dans tes entrefilets.

C'est humain,

c'est sans doute un brin plein de soi,

mais c'est comme ça.

Tu le sais peut être pas,

 toi le lecteur fouinard

mais grâce aux stats,

moi je peux te prendre en filature, te localiser,

et souvent te reconnaître...

C'est pas joli joli,

je sais, mais nous ne sommes pas sans défaut,

nous les gens de l'internet.

Si l'audience de Charogne est relativement acceptable,

en revanche niveau commentaires

c'est un peu le désert de Gobi,

et comme il le dit si bien le petit Dutronc,

un blog sans com,

c'est comme un rasta sans pétard...

 

Y' a des blogueuses qui ne supportent pas les trolls,

les détractions,

les attaques.

Quelquefois y'a même des algarades qui tournent au pugilat.

Et du pugilat,

tantôt s'ensuit le verrouillage des commentaires,

tantôt l'embargo intégral des billets.

Si tu ne me crois pas, vas voir la Princesse Audrey.

Après s'être fait lyncher pour cause de nunucherie exacerbée,

 la Princesse  a préféré écrémer son lectorat

en protégeant ses articles par un mot de passe.

Elle n'assumait pas l'estocade,

et fraîchement capessienne,

il eut été dommage qu'on la coffre

dans un asile pour profs dépressifs...

camille.jpg

 Je me délecte de ces bisbilles,

tu penses bien

je ne m'appelle pas Charogne pour rien.

 

Bref, en ce qui me concerne,

j'avoue humblement que je ne risque point de fermer les commentaires,

puisque précisément des commentaires j'en ai pas.

Ou si peu !

 

Comme Michel, ce soir il me vient des idées, Bouton.

Si l'on pensait un peu à nous.

sar.jpg

 

Je te propose un jeu.

Un genre de tournoi des commentaires.

 

J'ai décidé de récompenser le 100 ème commentaire.

Oui, je sais, je mets la barre haute

mais lorsque je vais te faire montre de ma largesse

et que tu vas découvrir la fabuleuse offrande que tu vas pouvoir remporter,

tu vas te raviser.

Tu commentes autant de fois que tu veux.

En revanche,

tu dois laisser un espace de 5 coms

entre chacun de tes griffonages.

Tu ne peux aucunement truander

en changeant de pseudo...

N'oublie pas que je te trace.

Tu vois c'est simple.

Le 100 ème com

se verra récompenser d'un prix qui va sûrement changer le cours de sa vie.

Dès le 100ème commentaire posté,

je m'engage à vous poster les photos du cadal

sur-le-champ.

Parole de Charogne,

je te jure que je n'ironise pas.

à toi d'jouer Bouton...

à toi...

 

Publié dans Concours | Commentaires (36) |  Facebook | |

23 mai 2009

Pour Charogne, Tu tapes 86

cosmopo.jpg

Nan, ch’uis pas morte…

 

Comme tu peux voir en zieutant à gauche,

j’ai installé un joli macaron rose

qui anonce que je participe au

 Concours de Blog

 

cosmo titre.jpg

 

 

 Tu serais adorable

si tu prenais 30 secondes de

 ton précieux temps

pour aller voter pour moi.

 

Tu cliques sur le macaron,

 tu te retrouves sur la page du concours.

Tu descends, 

tu choisis

Blog d’Humeur

et tu votes pour le

 N° 86

en cliquant sur l'Etoile

Tu ne peux voter qu’une fois.

Mais si tu veux voter 100 fois,

t’as qu’à trouver des combines…

Tu votes de chez toi,

de ton bureau,

de ton bateau…

Tu fais voter ton père,

ta mère,

tes frères

et tes sœurs…

T'es chou

 Je te le rendrai au centuple…

cosmop.jpg

Publié dans Concours | Commentaires (9) |  Facebook | |