Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 mai 2009

Le Novo Casual est arrivé

 J'te mets un clip, tu pourras lire en musique...

J'me doute que j'dois encore avoir une micheline de retard, mais dans le hameau, c'est par les corbeaux qu'on est ravitaillés en Tendances.

Aussi, lorqu'on m'a informée de l'arrivage imminent d'un style d'homme du dernier acabit, ça m'a tenue grave en haleine.

T'as vu, ça fait des lustres que les marketteux racolent nos mecs, qu'ils les aguichent avec des galéjades à 2 balles, et les parquent dans des cases, du genre :

                          Retro, Metro, Über , SEXUAL.

Alors tous ces clans ça créait des bisbilles et les bisbilles c'est pas bon pour les affaires.

L'Oréal a donc eu l'idée de la macédoine.

Késako, la macédoine, je te devine aboyer.

Les as de la pub, les champions du monde de la réclame ; ils ont pris le metro et l'über, et ils t'on fait un mix.

Pourquoi ils ont toisé le Rétrosexual, tu vas m'dire ?

C'est que le rétro il vaut que tchi pour les marketteux...

C'est un rustique, un barbare qui se rase au coupe-choux et qui passe pas 3 plombes à s'faire des picots avec son gel.

 Allons au but et revenons à notre macédoine l'Oréal.

 NOVO CASUAL, qu'ils l'ont baptisé le loupiot.

 Çi dessous, Recette de la macédoine.

Sources L'Oréal Paris 


La marque s'est intéressée à la masculinité d'aujourd'hui en lançant plusieurs études quantitatives(1) et qualitatives(2) et a interrogé un panel de spécialistes (psychanalystes, coachs, sociologues, journalistes mode, etc.) pour identifier le profil de l'homme d'aujourd'hui :

Le NovoCasual

Débarrassé du carcan imposé par des modèles machistes ou ultra féministes, le NovoCasual est réconcilié avec toutes ses composantes identitaires essentielles : virilité, créativité, sensibilité, séduction, et charisme.

Le NovoCasual reste lui-même en toutes circonstances : il trouve naturel de partager les tâches quotidiennes - en famille, au travail - mais n'en perd pas pour autant sa personnalité et au contraire profite de toutes ces situations pour mettre en exergue sa virilité, son unicité et sa créativité. Adepte de la "casual attitude" il revêt toutes les casquettes avec aisance et fluidité ; tour à tour père exemplaire, meilleur "pote", ( rien que ça!) travailleur impliqué, son premier allier est son apparence.
Décomplexé par rapport à la beauté, il prend soin de son corps - mais ne renonce pas au bien être - qui sera essentiel pour exprimer et révéler sa personnalité unique et vraie.

Le NovoCasual est en paix avec lui-même, il jongle avec 100 vies en conservant toujours son propre style : 100 vies pour 1 tête !

Patrick Dempsey, archétype du NovoCasual

Patrick.jpg



L'Oréal Paris choisit Patrick Dempsey comme ambassadeur Men Expert et Studio Line : à l'image des hommes d'aujourd'hui, Patrick Dempsey le sexy Dr. Mamour de Grey's Anatomy reste naturel, sympathique et séduisant en toutes circonstances. Aussi à l'aise dans les soirées VIP qu'au supermarché avec ses enfants, (Genre!) soigné mais décontracté, il est le "NovoCasual".

Une gamme de soins sur mesure

Le NovoCasual est un homme naturel, il assume le fait de s'occuper de lui mais n'a pas l'intention d'être esclave d'un look, du regard des autres, de techniques anabolisantes ou amincissantes. C'est pourquoi L'Oréal Paris a développé des produits spécifiques, faciles, à usage quotidien, performants, qui parachèvent le look sans concession pour le bien être et le confort :
Studio Line Mineral FX, nouvelle génération de produits coiffants aux actifs minéraux : pour un look naturel, jamais figé et des cheveux forts.

 ("Jamais figé" ça c'est quand même une super nouvelle parce que la coiffure de daube à chevillettes, j'sais pas toi, mais moi j''en peux PLUS!!!)

studio line.jpg


Men Expert Hydra Sensitive, partenaires quotidien face aux agressions extérieures qui en un seul geste apaise comme un après-rasage et protège comme un soin.

(1) Etudes quantitatives réalisées sur 623 hommes de 18 à 70 ans et 435 hommes de 15 à 65 ans
(2) Etudes qualitatives sur 3 groupes d'hommes de 25 à 65 ans et sur la base de 30 entretiens individuels d'hommes de 25 à 60 ans.

 

Tu t'rends compte ? T'en connais toi des Novo Casual?

Moi qui déteste faire les courses, moi qui ai envie de pleurer lorsque je fourre un jeton dans le caddy ; je ne vais plus croiser à la supérette que des hommes raffinés et pimpants, sympas, courtois avec un faux-air du Docteur Mamour...

Demain, j'me lève aux aurores, j'fais un brush et j'fonce faire mon marché.

Ouais, j'fonce faire mon marché... Pfff...

 

 

Publié dans Potins | Commentaires (0) |  Facebook | |

27 avril 2009

Dressage

snoopy-0008.jpg

Salut les gaziers,

Vivre avec un homme implique de faire des concessions.

Ca n'est pas faux.

En revanche, si tu ne veux pas te retrouver aplatie, telle une descente de lit fatiguée, il est bon de comprendre les rudiments de quelques basiques subterfuges.

Un homme ça se dresse comme un chien.

L'embêtant c'est que ce chien est adulte et qu'il a déjà connu au moins un premier foyer.

Oui, tu le sais bien il  a eu des premières maîtresses qui lui ont inculqué des habitudes et un style de vie,  qui ne sont évidemment pas les tiens.

N'ais aucune crainte, les clébards, dans leur grande majorité, ont la capacité de s'adapter facilement à une nouvelle vie et à tourner le dos à leurs ancienne  galère pourvu que tu te montres subtile et inflexible. Cela prend simplement plus ou moins de temps !

A la différence des canidés, l'homme ne reniera jamais sa mère.

Il est donc parfaitement fantaisiste de lui ressasser sempiternellement que sa reum est une barjo illettrée, une harengère, une pouffiasse ou une vieille carne.

A contrario, que ça te plaise ou non, c'est dans le sens du poil qu'il va te falloir la caresser la chienne.

Pour ce faire, ne sois pas pingre en pommade,  mamours, et autres flatteries.

Il est primordial que la belle-doche ne jure plus que par toi, il faut qu'elle s'agenouille, se prosterne, qu'elle t'adule, te vénère...

Il y a du pain sur la planche, je te l'accorde, mais une fois ce maraboutage accompli, tu verras que ton alter ego va, de jour en jour,  muter docile.

A l'avenant, ce maquignonnage fonctionne aussi bien  pour l'ascendance que pour la descendance.

A supposer que ta moitié soit affublée de rejetons d'un premier lit, tu peux tout à fait obtenir des génuflexions des gnomes, pour peu que tu saches la jouer finaude.

En revanche, il existe un terrain dynamité, un antécédent duquel tu dois bigrement te méfier. Tu l'auras compris, je veux parler de l'Ex.

L'Ex est perfide, non pas qu'elle se brûle d'amour pour celui qui, peu à peu, est en train devenir ton chien, mais elle le guette, le met à l'épreuve, ne serait-ce que pour tester sa force d'attraction.

Il va te falloir d'emblée éclipser la malfaisante.

Sur ce chapitre, sois intransigeante.

Il ne sert à rien de taper des scènes en convulsant, ou de le cuisiner à toute heure pour connaître les détails de leur amourette.

Blackboule tout ce qui de près ou de loin peut faire revivre la malheureuse.

Prends l'air le plus détaché du monde lorsque celle-ci est évoquée.

A l'instar du chien, l'homme est un prédateur. Méfie-toi davantage des  chairs inexplorées que des rognures surannées !

 

Non moins que le chien, l'homme exige d'être alimenté, aussi je ne répéterai jamais assez qu'il est essentiel de ne pas forfaire à ces appétences.

Alimenter, ne veut pas dire ENGRAISSER.

Si Frolic a inventé une gamme complète de croquettes moelleuses, complètes et équilibrées c'est précisément parce que la santé passe d'abord par le bien-manger.

Le corned-beef et les frites au four ne constituent pas un souper fin !

Il va te falloir te creuser un brin !

 

Comme le chien, l'homme est pourvu  d'un instinct primaire fringant.

Le canidé mâle, contrairement à sa femelle ne présente pas de cycle sexuel.

Son activité libidinale est la même toute l'année, cependant celle-ci augmente bigrement par la présence de femelles en chaleur.

Il ne tient donc qu'à toi, si tu veux discipliner ton sujet, de le rassasier, de le réjouir et de le combler.

Je te précise que les phéromones émises par les chiennes en chaleur sont extrêmement attractives et qu'elles agissent en quantité infinitésimales, si bien qu'elles peuvent être détectées à plusieurs kilomètres.

Te voilà prévenue !

L'abstinence n'est donc pas concevable si tu as décidé d'assujettir le cabot...

 

Comme le résume si bien ce proverbe Ivoirien,

« La gaité du chien est dans sa queue. »

 

Là-dessus, les gaziers, je vous laisse méditer, c'est que j'ai convoqué ma belle-mère pour faire les vitres le thé, et qu'il est déjà presque 16 heures...

Publié dans Bavardages | Commentaires (11) |  Facebook | |

27 novembre 2008

Levis. Originals jeans. Original people




Mon mec, il m’escagasse depuis des jours pour que je lui achète un jean.
Il pourrait se l’acheter lui-même, tu vas m’dire mais j’ai mis 10 ans à lui faire admettre qu’il était un handicapé du goût, alors j’vais pas fusiller une décennie de labeur en regimbant gauchement.
J’ai dit : « Ok, Chéri, j’m’en occupe ! »
Seulement, j’ai une vie tellement surchargée en besognes, corvées, business, et procrastinations que l’emplette chaque jour, au lendemain est différée.
Ce matin, l’homme m’a menacé d’aller shopper seul. J’ai pris peur.
Entre deux superfluités j’ai décidé d’exécuter ma tâche.
J’habite un peu dans la cambrousse, mais compte tenu que je ne pensais pas non plus quérir l’inaccessible étoile, j’suis un peu rentrée chez le 1er boutiquier.
Le hic, c’est que dans ma cambrousse, les boutiquiers y sont pour la plupart réacs du genre : J’aime bien mon boulot mais j’préfère quand y’a pas d’ client.
Le vendeur, il faisait au moins 2,10m, tout bodybuildé son corps.
« Beurrrrk, » j’ai fait dans ma tête…
Je lui ai demandé un Levis.
Bin ouais, un Levis, parce que pour moi Levis est au jean ce que Jaeger est à la montre, ce que Hermes est à la vanity case, ce que Heinz est au ketchup ou ce que Benson&Hedges est à la cigarette.
En denim, Levis c’est la classe américaine.
J’crois bien qu’il en avait plus des Levis, le vendeur, alors plutôt que de s’aplatir il a préféré ergoter le sagouin.
Il est parti dans une causerie du genre que Levis c’était mort, enfin à la rigueur le slim….
Bref, rien que des couillonnades de vendeur à 2 balles
Ouais, je veux,mon neveu, j’ai dit et j’me suis cassée.
Un jour je te parlerai de mes certitudes sur le dress code des hommes.
Un slim, des repettos, une chapka c’est certainement mimi sur des damoiseaux à peine nubiles.
Pour les autres, laissons le slim aux bombasses bien roulées…
Et toi, un homme en slim tu trouves ça comment?

Publié dans Bavardages | Commentaires (0) |  Facebook | |