Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 janvier 2010

FB Friend

 haitinaufrage.jpg

 

Hier sur un statut Facebook j’ai lu ça !

 

-Juste une pensée pour le peuple haïtien qui n'a pas fini de souffrir-

mdr.

 -Il y a 17 heures- · -Commenter ·J’aime Je n’aime plus ·-  

??? Aime ça.

 

 

 

 

Le "mdr" m'a fait vachement moyen rire.

A force, ça devient déplaisant les statuts FB à 2 balles!

Elle se pavanerait moins la gonzesse,

si elle était aplatie sous une montagne de décombres

percevant,

encore plus-en-dessous d'elle,

le râle précipité de ses gosses

ou Pire

ne percevant plus rien du Tout!

Plus rien du Tout.

Nada.

Que le silence bourdonnant de l'épouvante,

Que le tumulte prolongé du branle bas de combat...

 

 

Sa pensée pour le peuple haïtien a soulevé en moi, une question pas mal glauque, pour ne pas dire lugubre !

A l’instar de cette pintade (et de son FB Friend qui croit bon devoir de lever un pouce !) ; l’Homme s’obstine t-il dans sa connerie lorsqu’en meute, il est victime d’une catastrophe ?

Laisse t-il la place à un ‘‘moi communautaire’’ ou a contrario se fortifie t-il dans le ‘‘moi égoïste’’ qui, sans trêve, le spécifie ?

Pour être moins doctorale, je me demande si lorsqu’on est emporté en masse par l’effroi, que l’on s’embringue dans l’horreur, privé de  ses enfants, veuf ou orphelin, qu’on embarque sans biscuit, halluciné, terrifié continue t-on à se guigner, à se soupeser, à se juger ?

 

J’en ai bien peur.

Et ce genre de statut sur FB n’est pas là pour me désavouer !

 

Ce qui se passe en Haïti nous remet tous en cause.

Il n’y a pas 36 niveaux dans le clapier d’un cataclysme.

Il y en a 3.

 

Au ras du sol, il y a les victimes évidentes. Et leur famille.

Au 1er les témoins, les sauveteurs.

Au second, les médias, les décideurs.

Au 3ème, il y a toi.

 

Tu vois, y’à même pas de grenier !

T’es pas en première loge, mais tu ne peux ignorer le spectacle.

 

Alors, la moindre des choses, si l’on ne peut dépocher quelques picaillons, ça serait au moins de prendre part.

 

Le désordre haïtien n’en est qu’à ses prémisses.

Vont s’ensuivre la panique, l’exode, les rumeurs, les suicides collectifs, la violence, la désignation de boucs émissaires.

 

''Parce que l’âme humaine reste une énigme et que la peur est un aiguillon plus puissant que tout…''

 

On peut rire de tout mais pas trop vite.

 

*Toutes les adresses pour venir en aide aux haïtiens sont ici 

(Demain tu zappes Promod, d'façons c'est à chier Promod, fallait que j'te'l dise- j'attendais seulement le moment- Ou t'achètes un string en moins chez H&M... et tu fais un petit don!)

*Si vous me tenez bien, en faisant tourner un stylo bic (mais ça marche aussi avec un Mont Blanc!)dans mon nombril, le nom de la p'tite marrante de FB, y'a moyen que j'vous l'dise...

( Sinon pour 5 €, que je m'engage à reverser aussi sec, je vous refile sa fiche complète direct!)