Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 avril 2009

Plus belle ma life...

 

plus-belle-la-vie3.jpg

Je viens d'apprendre que l'on a (ou que l'on va), fêter le 1000 ème épisode de Plus Belle la vie et je suis abasourdie, blasée, écœurée, consternée...

Je me sens acéphale,

1000 épisodes de 20 minutes.

J'ai attaqué la règle de 3.

Bien entendu, je me suis vautrée, j'avais mal placé la virgule...

Ma tension a du monter à 22 : J'étais arrivée à 144 jours.

Bref, ressaisissement...

14 jours !!!

C'est comme si j'étais restée claquemurée, vautrée pendant 2 semaines à mater la plus gigantesque des conneries télévisées depuis l'Homme du Picardie, ou la Porteuse de Pain !

20 minutes quotidiennes que j'aurais pu consacrer à me cultiver, à me muscler,  à m'occuper de mes pieds, à décaper mes fenêtres, à faire ma compta, à écrire mes mémoires, à cajoler mon fiancé, à apprendre une langue...

2 semaines entières de ma vie...

2 semaines que j'ai zappées de ma life et qui ne reviendront  jamais.

2 semaines passées à mater une couillonnade, tournée dans des décors de chiottes avec une succession de comédiens surannés...

Halte-là !

Ca m'a pris d'un coup et j'ai décidé de décrocher.

Le dernier mystère du Mistral retraçant les prodromes de Creutzfeldt-Jakob a eu raison de moi.

Je ne me sens pas la force de vivre la grossesse de Céline Frémont en temps réel, pas la force de subir le cancer de Wanda. Je me fous de savoir si Nathan va avoir son bac, ou si Roland prend du Viagra.

J'ai peur que le frigo de Blanche tombe de nouveau en rade et qu'elle en profite pour nous écrire un nouveau roman de chiennasse !

Je dis stop...

Je vais consacrer ces 20 minutes quotidiennes à concocter des dîners fins, à me faire des anglaises, à faire mes comptes, ou plus sûrement, à ne rien faire du tout...