Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 juin 2009

Est-ce que tu viens pour les Vacances?

vacancesss.jpg

Ca sent vachement les vacances, tu trouves pas ?

You kaïdi aïdi aïda...

Holidays, oh holidays, certes...

Aussi, ça serait désespérant de poireauter 11 mois de l'année et de saboter son estivage!

Avoue.

On est tous pareils, on n'a pas la folie du planifiage.

Un soir, on dîne chez des amis, l'été est encore loin et on se prend à faire des plans sur la comète.

Tout le monde est détendu, le champagne est bien frappé, le feu crépite, les enfants sont sages comme dans une pub Bonpoint, et toi, comme t'es bon public tu vas t'abandonner...

Figure toi justement que Machin, le meilleur ami de la belle sœur de truc loue une maison de rêve tout le mois de juillet à Ra-ma-tu-elle !

Si on loue à 5 couples le prix reste abordable.

Va savoir pourquoi d'un seul coup tu t'y vois dans la villa.

Le chant des cigales, l'ombre des canisses sur tes joues halées, le marché du village, le rosé à l'ombre des platanes, ta bague Turquoise d'un seul coup trop grande, Johnny Depp dans les parages...

Tu y es...

N'empêche qu'avant de signer pour des vacances en bande et afin de ne point t'embringuer pour un voyage au bout de l'enfer, faut que tu saches qu'il y a quand même quelques spécimens de pourrisseurs de villégiature à évincer !

En voici un échantillonnage plus ou moins exhaustif.

 

La Dépressive :

prozac_photo.jpg

Le mur des lamentations...

Les cigales la fatiguent, le rosé pique, le sable est trop chaud, son mec est moche...

Elle n'est pas que déprimée, elle est déprimante.

Tu prends pitié, tu l'emmènes à Saint Trop pour lui changer les idées...

Elle retrouve un semblant de sourire devant la vitrine de K.Jacques, pourtant le bonheur c'est bien plus compliqué qu'une paire de spartiates...

Elle rentre exténuée, regobe un Prozac et va se pieuter!

 

Le Radin :

vacances.png

Il n'est pas pauvre, nuance, il est radin !

Il a pris les nationales pour éviter le péage, résultat il débarque 10 heures après tout le monde.

Ces 10 heures vous ont évidemment laissé le temps de briquer la baraque et de remplir le frigo...

Il a oublié son écran total et vu qu'il est limite albinos ça craint un brin...

Il accapare ton Sunleÿa de Sisley rapport que ses genoux sont en train de calciner...

Il te voit tressaillir, pour te calmer il  te démontre que si c'est bon pour ta vieille face c'est bon pour ses jointures !

A 134 € les 50 ml, tu n'peux plus les souffrir ses rotules et d'un seul coup, en vrai, t'as tout bonnement envie de les lui cartoucher (ses rotules...)

 

L'Allumeuse :

vacannces.jpg

C'est plus fort qu'elle, elle a ça dans le sang...

Elle n'est pas canon elle est pire :

Elle est Open...

On lui dit d's'asseoir, elle se couche.

Sa dégaine de chaudasse commence grave à te prendre à contre-poil !

Le paroxysme est atteint lorsque, de la cuisine alors que tu tentes de monter une mayonnaise,  tu la surprends acalifourchonnée sur ton homme pour lui palper l'ouverture inter-épineuse de ses lombaires.

 

La Feignasse :

vacancessss.jpg

Plus les jours passent, plus elle est naze...

Elle aiderait bien mais elle termine son polar, ou son vernis sèche, ou elle vient de s'hydrater les mains.

De toute façon, comme tu fais la bouffe pour tes moutards tu peux aussi t'occuper des siens.

Quand tu oses une mimique renfrognée, elle capte aussi sec et  contre-attaque direct:

Tain t'es bouchée, ELLE EST EN VACANCES!

Au cas où tu l'aurais oublié...

 

Le Sportif:

aiaa.jpg

 

Ca le dépasse qu'on puisse  étaler tout son gras comme ça,telle une otarie sur un bloc de glace, toute la journée à se faire  rotir la carcasse...
Pour lui,  t'es une grosse nouille...
Tu n'arrives même plus à le suivre, des mots s'échappent seuls de son discours: Lard, adipeux, grassouillet, dodu, visqueux, obèse, graisseux, empâté, bouffi, pansu, ventru...
D'ailleurs, peut être qu'il en emploie même pas des verbes...
Le Sport c'est la vie,  il en revient pas que tu restes inopérante devant tout ce lard!
                                        *******************************************************************
Bon, là j'ai plus trop l'temps Bouton, j'avais pas prévu de gratter un billet aussi long...
J'pourrais compléter avec l'excursionniste, le nouveau riche, le décideur, la mère parfaite ...
Mais là soudain 2 amis sont venus me débaucher pour aller déjeuner...
Tu m'connais Bouton, j'en rate jamais une...
à D...